Coulisses de la langue, Créativité

Faites gaffe aux homographes !

© Emadrazo | Dreamstime.com

J’ai reçu récemment un mail à propos de la langue française plutôt savoureux et je ne résiste pas au plaisir de le partager avec vous (désolée, il n’y avait pas de source).

Il faut bien avouer que les étrangers qui apprennent notre langue doivent parfois s’arracher les cheveux ! Voyez plutôt… ou mieux encore, lisez à haute voix !

Nous portions nos portions. Les portions, les portions-nous ?

Les poules du couvent couvent.

Mes fils ont cassé mes fils.

Il est de l’est.

Je vis ces vis.

Cet homme est fier; Peut-on s’y fier ?

Nous éditions de belles éditions.

Nous relations ces intéressantes relations.

Nous acceptions ces diverses acceptions de mots.

Nous inspections les inspections elles-mêmes.

Nous exceptions ces exceptions.

Je suis content qu’ils nous content cette histoire.

Il convient qu’ils convient leurs amis.

Ils ont un caractère violent et ils violent leurs promesses.

Ces dames se parent de fleurs pour leur parent.

Ils expédient leurs lettres; c’est un bon expédient.

Nos intentions c’est que nous intentions un procès.

Ils négligent leur devoir; moi, je suis moins négligent.

Nous objections beaucoup de choses à vos objections.

Ils résident à Paris chez le résident d’une ambassade étrangère.

Ces cuisiniers excellent à composer cet excellent plat.

Les poissons affluent d’un affluent de la rivière.

Ce sont des homonymes, des mots qui possèdent la même forme orale ou écrite mais des sens différents. Ceux présentés ici sont de la classe des homographes car ils  s’écrivent de la même manière et se prononcent différemment. Vous aurez remarqué que dans ces exemples, il y a toujours un verbe parmi ces homographes.

Pour m’amuser, j’en ai composé d’autres :

Tu lis sur un canapé orné de lis. (je préfère cette orthographe : lys)

Tu as déposé l’as de coeur.

Qu’ils influent cet homme influent !

Mais c’est évident, ils évident une flûte !

Il va boxer le boxer.

Il chut de saisissement après le « chut ! » mécontent de sa voisine.

Tu hélas le taxi, hélas il ne s’arrêta pas.

A vous ! 😉 (même orthographe mais prononciation différente)

Publicités

31 réflexions au sujet de “Faites gaffe aux homographes !”

  1. Ce que je trouve « magique » c’est que dés la première lecture nous sachions quelle est la bonne prononciation ou le bon sens .. le cerveau est extraordinaire ! non ??

    BIZZZZZZZZ

  2. Une chose est certaine, nous sommes des tordus! De quoi ce prendre les pieds dans un tapis… La seule langue qui donne plusieurs nom à un court d’eau, ru, ruisseau, rivière, fleuve… espagnol Rio… anglais River!…
    Très drôle cet article! mais si réel.
    Bonne soirée
    @mitié

  3. Allez je tente l’exercice.
    Merci Olivia pour ces homographes car nous en voudrions toujours « plus » lorsqu’il n’y en a « plus ».
    😉 Ca marche comme ca ?? Bizz

  4. Je faisais ce matin du soutien pour des élèves de CM2 en difficulté et je dois ajouter que même lorsque la graphie est différente, ils font la confusion.

    Ex: passant et passent (le ENT final qu’ils prononcent EN)

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s