Actualité, Coulisses de la langue

Où il est question de chronologie

© sem rox | stock.xchng

Comme vous le savez (ou pas) (si pas, à lire ici et ici), j’ai eu un peu de mal à me remettre à la rédaction de mes différents projets. Même relire mes nouvelles me semblait insurmontable. Maintenant, je remanie mon recueil Désir d’histoires avec plus d’entrain. Maintenant, je participe à quelques AT (plus pour retrouver le goût de l’écriture que dans l’espoir d’être sélectionnée). Et surtout, maintenant, j’ai enfin retrouvé la motivation à écrire mon nouveau roman, Bleu du bonheur.

J’ai réalisé ceci : si avant j’écrivais mes romans dans l’ordre chronologique (quand je bloquais un peu sur un passage, j’en brossais les contours pour y revenir, mais ça restait linéaire), actuellement, je rédige des bouts du récit, par-ci, par-là, parce que j’ai des idées pour cet instant-là de l’histoire. Ce qui me permet d’avancer, de ne plus faire du surplace parce que je n’arrive pas à trouver une suite au début. Et je connais plus ou moins le déroulement du roman, même si je n’en connais pas encore la fin.

Et vous, qui écrivez, comment procédez-vous ? D’une traite, du début à la fin, ou par morceaux choisis ?

Publicités

28 thoughts on “Où il est question de chronologie”

  1. J’écris des nouvelles, plus ou moins courtes, et cela se fait d’une traite chez moi, entre une demi-heure et trois ou quatre heures. J’ai écrit un petit roman, qui m’a mis plus ou moins 5 ans ! et là j’en suis à la 2ème année de correction, c’est trop long ! (rires) et pour lui, j’ai écrit à chaque fois un chapitre, puis je bloquais, un chapitre le mois suivant, puis rebloqué… peut-être en effet, si j’avais écrit des petits bouts de chapitres, pas nécessairement dans l’ordre, cela aurait été plus facile pour moi ? mystère…

    1. Les nouvelles aussi, je les écris d’une traite (enfin, surtout de façon chronologique, car certaines nouvelles sont plus longues et sont écrites sur deux ou trois jours).
      J’ai lu (sans savoir ce que ça vaut, car je n’ai jamais testé) que pour les corrections, c’est parfois plus facile de commencer par la fin, comme ça on se concentre sur la forme et non le fond.

  2. si j’écrivais plus long que les textes actuels, je ferais ainsi je pense. ce qui m’est arrivé d’ailleurs avec une histoire que j’avais faite en 4 actes, pour ne pas perdre l’idée ou les idées. puis je pense que parfois avancer sur « plus loin » permet de mieux connaitre des détails de l’histoire qui pourraient se révéler très utiles pour des descriptions, par exemple, qui sont au début.
    Je pense que tu as raison de te laisser guider par ton imagination même si elle n ‘est pas dans l’ordre :lol:(je dis ça sans jamais rien avoir écrit réellement :lol:)
    bonne journée bises

    1. C’est vrai que les détails n’en sont parfois pas, on cerne mieux les personnages dans l’action et c’est plus facile pour les décrire par la suite, alors que cette description se situe au début. 🙂

  3. bonjour,
    question écriture tu es plus qualifiée que moi qui écrivaille pour moi plaisir et que je fais partager pour donner un peu de vie à mes textes…mais en général comme je suis assez cartésienne j’ai plis souvent une fin et je cherche le reste. Un psy dirait que cela dénote une angoisse de vivre c’est peu être vrai mais mes meilleur textes sont ceux où l’imagination prend le dessus.
    avec les sourire

      1. Olivia, il te fallait gérer et digérer d’autres choses… Ton esprit s’est libéré.
        L’écriture, c’est comme tout, plus on insiste, moins on y arrive… Je n’en sais rien, en fait, mais je présume… Nous ne sommes pas des machines 😆
        J’espère que ce sera ton titre définitif qui laisse présager une belle histoire en mots bleus 😆
        Quand on voit le monde en bleu alors tout devient rose 😉
        Bon courage

  4. J’écris comme ça me vient, parfois des morceaux entiers, bien linéaire, jusqu’à former un chapitre ou 2, parfois des bribes, des envies de coucher sur le papier des mots récis.
    L’inspiration, ce grand mystère 🙂

  5. Bonjour Olivia, Tu as raison de ne pas restée scotchée sur une page. 😉 Je note mes idées quand elle viennent et je suis le fil de mes écrits aussi, je pratique l’écriture multiple en essayant de ne pas m’y perdre. 😆

  6. coucou Olivia, Je n’écris pas de roman, juste quelques nouvelles (et je démarre toujours en connaissant la fin (mais il m’est arrivé de la changer)
    Bravo pour t’être mise à la relecture de tes textes 😉

  7. Ça m’a toujours intriguée que certaines personnes puissent écrire dans le désordre ! Si ça t’est venu sur le tard, peut-être que je m’y mettrai un jour aussi, qui sait… Mais je pense que je suis trop maniaque pour ça (pour ne pas dire carrément obsédée de l’organisation). N’avoir que des petits bouts de scènes disjointes tout au fil de l’histoire, je crois que ça me rendrait aussi folle qu’un bureau mal rangé !

    1. 😆
      Je ne suis pas maniaque, quoique très organisée.
      Et mes bouts d’histoire sont placés dans mon document dans un certain ordre, mais ils ne sont pas forcément nombreux. Là, mon dernier roman fait quarante-huit pages pour le moment et seules trois ou quatre sont des scènes disparates. Le reste suit l’ordre de l’histoire, avec parfois de ……. pour indiquer que je dois développer la scène.

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s