Actualité

Faire monter la tension…

Je récidive et participe une nouvelle fois à un concours organisé par Welovewords, en collaboration avec Storylab : Peurs sur la ville. Il s’agit d’écrire une nouvelle sur ce thème :

La nuit d’Halloween, les enfants adorent se faire peur… les adultes aussi, surtout quand c’est pour de faux. Mais nos pires cauchemars prennent place dans le réel, et même dans la rue, le métro, le parc à côté du boulot. Car, vous l’imaginez, la ville recèle des monstres… Et si, pour cette nuit-là, tout était vrai ? Racontez-nous une histoire courte et atroce qui se produit en milieu urbain et qui nous fasse autant frémir que La Nuit des Masques, Vendredi 13 ou Chucky… Soyez aussi convaincants que Stephen King. Soyez sanglants, méchants et épouvantables.

Mon récit, intitulé Envol de l’angoisse, n’en est pas gore pour autant. Vous me connaissez, je préfère faire monter la tension, installer une atmosphère que faire gicler du sang partout et étaler des intestins sur les pages (un jour, peut-être que je m’essayerai à cet exercice). Nous verrons donc si je serai assez convaincante pour eux, vous pouvez d’ors et déjà lire mon texte et, si vous le souhaitez, me soutenir en votant. Merci !

Publicités

18 thoughts on “Faire monter la tension…”

    1. Tant mieux, car je ne voulais pas la plonger direct dans la « réalité », j’avais envie que le lecteur puisse se mettre à sa place, nous sommes déjà toutes rentrées, le soir, la nuit, dans l’obscurité, entourées de bruits divers, le ventre qui se noue de peur…

  1. Hello,
    Ambiance glaglatesque, très bien décrite, mais peut-être pas assez « gore » pour cet « éditeur »?
    Lorsque tu vois qu’ils se réfèrent à Stephen King et cie!…..

    Genre une bonne douzaine de morts, éventrés, poignardés, déchiquetés etc… Genre, on se sépare, et chacun se fait dessouder dans son coin!…..pis c’est le dernier qui vit qui était de mèche avec le malin!… C’est fin!
    Je déteste ce genre! C’est même pas du suspense, ou du fantastique, c’est de la boucherie industrielle…
    Tant pis, je vais essayer de pondre un truc. Ca m’obligera à gratter un peu!
    J’essaierai de faire mourir quelques voisins pendant la récolte de friandises, et bien entendu d’une manière particulièrement abominable.
    Mais tout a déja été inventé, et depuis longtemps , dans la cruauté et la torture, j’ai pas les tripes à ça… le pal, l’écorché vif, la roue, l’écartèlement, les fourmis rouges, la gégène… bof. Je comprends pas qu’il y aient des gens qui se délectent à lire ou à aller au ciné sur « ça »…
    Je dois être une gentille , pour pas dire une idiote.
    Eternelle question : l’être humain est-il foncièrement mauvais? Et les bons sont-ils des erreurs de l’évolution?
    Pas la joie!

    1. Pas gore, c’est sûr. Mais étant donné qu’ils prennent autant de textes qu’ils veulent, peut-être que le mien a tout de même une chance… Nours verrons. 🙂 J’en suis plutôt contente, de toute façon, et y mettre des cadavres éventrés à chaque ligne, ça ne me ressemble pas. Je ne suis pas particulièrement friande de ce genre de lecture non plus. Non, gentille, pas idiote !
      Pour répondre à ton éternelle question : je suis en général plutôt optimiste, mais je ne suis pas certaine que l’humain soit foncièrement bon. J’ai plus l’impression qu’il est ambivalent, avec un vernis civilisé…

  2. Pour info : http://www.huffingtonpost.fr/2012/11/08/videos-plus-de-40-salles-deprogramment-sinister_n_2093755.html

    CINÉMA – Plus d’une quarantaine de salles de cinéma ont choisi de ne pas programmer le film d’horreur Sinister sorti le mercredi 7 novembre. Des excès de comportements lors de la diffusion d’un autre film de ce genre, Paranormal Activity 4, ont conduit à cette décision, explique le distributeur Wild Bunch sur sa page Facebook.

    Sinister a donc fait les frais de débordements observés lors de certaines séances de Paranormal Activity. Parmi les manquements cités par le distributeur, on note: « les comptoirs à confiserie pillés, caissiers insultés et la présence de miction sur les fauteuils ».

    Débordements paranormaux

    « Pendant la projection, le public partage à voix haute ses impressions, crie, hurle, circule dans la salle. C’est un peu comme à la maison », ces commentaires d’une jeune spectatrice ont été recueillis par LeParisien après une séance du quatrième opus de la franchise.

    Un comportement qui peut dégénérer notamment pendant la Toussaint notait LeParisien. Le jour d’Halloween, des dizaines d’adolescents ont semé la pagaille au cinéma Méga CGR de Mantes-la-Jolie dans les Yvelines alors que des perturbations bruyantes ont empêché la bonne tenue de la première séance au multiplexe Pathé de Montataire dans l’Oise entraînant l’intervention des autorités.

    Le communiqué de Wild Bunch, un appel au civisme

    Quarante salles ayant annulé la programmation du film d’horreur, Wild Bunch s’est tourné vers ses fans sur les réseaux sociaux:

    « L’exploitation des films dits « de genre » n’étant pas facile en France, nous demandons donc à nos futurs spectateurs de bien vouloir être respectueux des règles de courtoisie et pour ceux qui le souhaitent, de ne pas hésiter à demander à leur cinéma de programmer le film la semaine prochaine. »

    Encore visible dans une centaine de salles de l’hexagone, Sinister confronte une famille à une divinité païenne consommatrice d’âmes d’enfants. Ethan Hawke y incarne l’auteur et patriarche confronté à des visions macabres qu’il n’espère pas prémonitoire.

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s