Créativité

Figé

© lfelton | stock.xchng
© lfelton | stock.xchng

L’horloge s’est arrêtée. À la seconde précise où il a rendu son dernier souffle. Ou passer l’arme à gauche, si vous préférez. Et là, les contours de la réalité ont basculé dans le flou, comme si toute temporalité s’était évaporée. Réduite à néant. Temps figé dans une bulle, en apesanteur. Aucune vraisemblance, dites-vous ? Et pourtant… À trop vouloir éviter la mort, on s’y perd, car elle peut prendre une si belle apparence. En échange d’un simulacre de bonheur, il a offert son âme. Et de digression en digression, d’étoile filante en étoile filante, il s’est rendu compte qu’il n’avait pas réellement vécu. Pas réellement savouré toutes les parenthèses enchantées. Comme si le caramel au beurre salé, son péché-mignon, avait perdu de son sucré. Aucune succulente gourmandise ne pourrait tenir la dragée haute à la faucheuse. La vie, quelle bêtise.

J’ai suivi l’ordre des mots récoltés, et je ne suis pas certaine que mon texte ait du sens… Si vous avez une explication, je serais curieuse de la lire !

Les mots imposés : horloge – seconde – passer – temporalité – vraisemblance – éviter – apparence – simulacre – digression – parenthèse – péché-mignon – succulent – gourmandise – dragée – bêtise

Les textes de Violette, Ghislaine, marlaguette, WH, Lilou, laracinedesmots, mon café lecture, adrienne, valentyne, loncledan, patchcath, janickmm, Pierrot Bâton, Ceriat, dimdamdom, Mélanie. Les retardataires peuvent laisser le lien vers leur texte en commentaire, merci.

Publicités

41 réflexions au sujet de “Figé”

  1. Olivia, triste ta fin, j’aurais écrit « la mort , quelle… »
    je plaisante, tu fais comme t’aimes, et tu le fais si bien, j’en aurais bien lu un peu plus,
    c’est un bien beau texte
    merci
    oui, tu as raison, on a envie d’écrire en suivant les mots, en suivant cette succession d’idées

  2. Très beau texte Olivia , à la première lecture (comme je ne suis pas reveillée) ,j’ai lu « balle » à la place de « bulle » et j’ai donc vu un homme qui voyait sa vie défiler au moment où il comprend que la balle (de revolver) va le tuer . A la deuxième lecture, j’ai mieux lu ( normal avec deux yeux ouverts ;-)) ton personnage meurt mais plus par balle, on ressent bien les regrets qu’il ressent de ne pas avoir plus profité de la vie .
    Bonne journée

  3. « En échange d’un simulacre de bonheur, il a offert son âme. » Je trouve ça très beau. Ben oui, il a du sens ton texte … Même plein de sensibilité.

  4. Et bien Olivia ton texte n’est pas insensé mais je comprends tes doutes, car les mots imposés n’étaient pas simples du moins certains comme « temporalité » dont je n’ai toujours pas très bien compris la définition 😉
    Bon week-end
    Bisous
    Domi.

  5. Assez pessimiste, comme texte ; quant au sens, on le construit pas à pas, au fil des mots. Un peu comme la poésie. Et les caramels surprennent ! Ce qui est bien, ça brise le ton un peu métaphysique, ça introduit un décalage, rompt l’attente du lecteur.

    En fin de compte, peut-être que je me range du côté de Marlaguette : ce qui fait sens dans ce texte n’est peut-être pas la succession sémantique des mots mais la sensibilité musicale qui s’en dégage.

  6. Pour moi une boite de caramels au beurre salé… Bien ton texte… les mots bien placés.

    Je crois que le nouveau système s’il est bien agréable peut avoir les défauts des premiers à savoir des mots compliqués…

  7. celui qui part est sans doute heureux, il sait qu’il ne souffrira plus mais pour ceux qui restent c’est une dure épreuve surtout si c’est qq de jeune

  8. ah cette faucheuse.Quand elle passe faut baisser la tête et espérer………….
    Olivia, je ne pourrais pas aller lire les textes cette fois çi et je m’en excuse
    auprès de tous ici……….J’ai perdu un ami très cher…….
    Ghislaine , je suis sur mon blog ou j’anime un atelier d’écriture.ben oui moi aussi….

  9. Jolie petite contrainte que tu t’es imposée, j’adore le résultat et les images un peu « hors-normes ».
    A la première lecture, au lieu de lire « l’arme », j’ai lu « larme », j’ai trouvé que mes yeux avaient eu une chouette idée !

  10. Un texte plein de sens, c’est beau. Et assez triste dans le fond !
    C’était une bonne idée de suivre l’ordre des mots en tout cas.
    Et j’en mangerais bien des caramels au beurre salé !

  11. Se rendre compte qu’on n’a rien fait de sa vie, quelle tristesse. Et même pas moyen de se refaire une santé avec une petite gourmandise. C’est pas juste… Belle tentative, l’utilisation des mots dans l’ordre.

  12. Ton texte tient parfaitement la route, je le comprend d’autant mieux qu’hier le père de ma belle-fille a rendu son dernier souffle et qu’il a sûrement dû être dans le cas que tu décris. Ancien médecin chef de la Sapétrière à Paris, il a vécu à 1000 à l’heure sans réellement vivre, ni pour lui ni pour sa famille. De plus tellement imbu de sa personne au point d’en être par moment détestable, franc-maçon convaincu ayant même été à la tête d’une Loge, il a fini comme il a vécu. je peux paraître dure mais je n’ai jamais eu de sympathie pour le bonhomme qui n’en avait pas davantage pour moi alors je ne vais pas faire semblant d’être triste…. Par voie de conséquences…..Surtout pas de condoléances svp….
    Bisous

  13. Du sens,je ne sais pas.Mais une musicalité,quelques méandres,une étrange brièveté,un petit air de labyrinthe où moi,j’ai aimé m’égarer un instant.

  14. Olivia, tu as rajouté une difficulté supplémentaire en suivant l’ordre d’arrivée des mots. Le texte n’en souffre pas. Il est étrange mais il se savoure comme un caramel au beurre salé 😆
    Je suis absente en ce moment pour ton atelier, ne t’inquiète pas, je reviendrai 😆
    Bonne semaine et gros bisous d’O.

  15. Je ne trouve pas du tout ce texte étrange !
    Je le trouve un peu « planant. » Comme un instant suspendu dans le temps.
    La mélancolie qui s’en découle me transporte.
    Bravo 🙂

  16. Ton texte a un sens très profond et philosophique. 😀 On ne parvient malheureusement pas à tout faire dans une seule vie. 😉 De ce fait aux portes de la mort, on regrette toujours plus ou moins les choses que l’on n’a pas pu faire. 😉

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s