Actualité, Coulisses de la langue

Bleu du bonheur : phase une complète

© Yosep Sugiarto | stock.xchng
© Yosep Sugiarto | stock.xchng

Et voilà ! Je viens d’imprimer le premier jet de Bleu du bonheur. Bon il manque une toute petite partie de l’intrigue, mais c’est parce que j’attends des réponses de professionnels à certaines questions (je ne dévoilerai rien ici) et comme je suis impatiente, j’ai déjà envie d’effectuer ma première relecture. Les feuilles sont encore chaudes et je suis contente.

Le premier jet, dans ma façon de procéder, comporte toute l’action, les personnages sont posés, avec leurs caractéristiques physiques et psychologiques. Ici et là, quelques descriptions émaillent le récit. Ma première relecture consiste à ajouter du contenu, au niveau description et analyse des protagonistes. Ainsi qu’à traquer les fautes d’orthographe (par chance, pas trop nombreuses), les constructions bancales.

Le roman devrait ensuite passer entre les mains de deux bêta-lecteurs, la première essentiellement pour la forme (notamment la ponctuation, elle adore chasser la petite bête) et le second pour le fond. Entre les deux, je relirai, changerai très certainement encore un tas de choses, puis corrigerai encore une fois. Et je le relirai sans doute encore une dernière fois, après une pause de quelques jours, histoire de prendre un peu de recul.

Je suis assez étonnée de la tournure qu’a pris ce roman, je ne m’attendais pas à cette fin, mais j’avoue m’être attachée plus que de raison à Daphné et je n’ai pu me résoudre à écrire l’épilogue initialement prévu.

Publicités

22 réflexions au sujet de “Bleu du bonheur : phase une complète”

    1. Je ne connais en général pas la fin, j’ai une vague idée. Dans ce cas-ci, j’avais l’intention de le terminer d’une certaine manière, et puis, au fur et à mesure que Daphné se dévoilait, ça m’a été impossible.

    1. Ahem, ça va sonner très prétentieux, mais ça n’est jamais un défi, pour moi. 😳 Je ne me souviens pas d’avoir abandonné un projet, sauf la suite de Elle, une autre, qui ne me parle plus du tout.
      Merci, sinon, mais c’est encore loin d’être fini. 😉

  1. Ca doit être excitant quand les personnages mènent l’auteur 😆
    La naissance d’un livre, c’est comme un enfantement, il faut être courageux et patient. Mais quel bonheur de voir en vrai ce que l’on a imaginé et porté pendant de longs mois 😉
    Bonne suite, Olivia
    Bises d’O.

  2. J’espère que vous serez satisfaite de votre livre, et ce sera avec grand plaisir que je le lirais quand il sera devenu »un vrai livre » en attendant je vous dis bravo, car ce n’est pas simple d’écrire avec des personnages qui ne n’en font qu’à leur tête Amicalement MTH

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s