Clins d'oeil

Ce qu’il ne faut pas dire à un écrivain

10_things_people_say_to_writers__but_shouldn__t__by_graphospasm-d52x96tAprès le Comment vivre avec un écrivain, voici les 10 phrases que les gens disent aux auteurs de fiction (mais ne devraient pas).

Voici une petite traduction de l’encadré.

Toujours dans le sens de l’humour, bien sûr, si vous avez un jour prononcé l’une de ces phrases, ça n’est pas bien grave.

  1. Tu es donc toujours en train d’écrire ton petit livre/poème… ? Là, on sent bien le mépris sous-jacent, je préconise le haussement d’épaules.
  2. Ça doit être chouette de ne pas avoir de vrai travail. Mmmh, comment dire ? Si par travail, on entend être payé à la fin du mois, alors, non, ce n’est pas un travail. Sinon, je pense que beaucoup ne se rendent pas compte du boulot que c’est. Agréable, certes, mais du boulot tout de même – on a le droit d’aimer ce qu’on fait, non ?
  3. Écrire ne semble pas si difficile. Hahaha. Vas-y, fais-le.
  4. Je me suis toujours dit que j’allais écrire un livre, le jour où je serais retraité(e), lorsque j’aurai du temps à tuer. Parce que, en effet, écrire, ce n’est qu’un hobby. C’est toi que je vais tuer dans un bouquin.
  5. Attends une seconde, un diplôme d’écriture fictionnelle existe ? Pas dans nos vertes contrées, mais bien chez les anglo-saxons.
  6. As-tu déjà été publié(e) ? Ah ben oui, à chaque fois, elle est posée, celle-là. Puis, après le oui, chez qui ? Oh, je ne connais pas et là, on présente presque ses excuses parce que l’éditeur n’est pas une grosse machine à sous.
  7. Puis-je être un personnage dans une de tes histoires ? Si tu souhaites un destin funeste, pourquoi pas ?
  8. J’ai une super idée que tu pourrais utiliser dans ton roman… Bon, quand ça vient de proches qui nous connaissent, ça va, même si JE décide ce que j’écris ; mais quand un parfait inconnu déballe sa vie en disant qu’on devrait en faire un roman… joker ! Disons que tout le monde peut avoir des bonnes idées, mais quand l’autre est persuadé qu’on DOIT exploiter ce qu’il raconte, c’est un peu lourd.
  9. Les écrivains sont des menteurs professionnels, non ? Ils inventent des histoires pour vivre, après tout. Ils écrivent. Parler, c’est autre chose.
  10. Tu écris un livre ? Dis-moi tout. Et là, l’écrivain reste bouche ouverte, incapable de prononcer un mot cohérent.

Et vous, vous qui écrivez, avez-vous déjà été confronté à ça ? Et vous, lecteurs, ou qui côtoyez/avez croisé un écrivain, avez-vous déjà posé de telles questions ? Pas de honte à avoir, faites-nous sourire !

Publicités

38 thoughts on “Ce qu’il ne faut pas dire à un écrivain”

  1. Hi hi ! Et toi encore tu es publiée !!! ça légitime tes heures de « glandage » (si si je l’ai entendu). Ou encore et « qu’est-ce que tu fais de sérieux sinon » ? Ou après avoir dit (à voix basse) que j’écrivais on me répond parfois « Ha, et c’est quoi le titre ? » « C’est connu ? », j’en passe et des meilleures…. Quant à ceux qui croient que leur vie ferait le meilleur roman au monde, je leur rétorque que j’ai déjà la mienne à démêler de la fiction !!! 😆 Mais ce n’est pas facile de dire « j’écris et c’est du boulot » tant que l’on ne fait pas la Une des médias !!! ou que l’on n’en vit pas… 😉

  2. Non, je n’ai jamais posé de telles questions.
    En revanche, on m’a déjà demandé quand je me déciderai à avoir un vrai métier (je suis professeur…).

      1. Je crois que je devrais rédiger un billet sur « les 10 phrases qu’un professeur ne veut pas entendre » – comme « si tu avais été douée, tu n’aurais jamais été prof, enfin, pas dans ce collège » (parfois prononcées par des collègues).

  3. Ah moi non plus je n’ai jamais posé des questions dans ce genre… En revanche j’ai eu droit à  » entre la pâte à modeler et le bac à sable » vous faites quoi car ce n’est pas bien fatigant… quatre mois de vacances ( dont deux en fait qui ne sont pas payés) Oh non répondis-je, j’ai trente cinq gamins de deux et trois ans… et y a encore de la place à l’éducation nationale !
    avec le sourire
    bon dimanche

  4. j’ADORE le commentaire # 2 – ça me rappelle toutes les personnes qui me disaient, alors que j’avais arrêté de travailler comme assistance de pub pour être mère au foyer = « je ne comprends pas comment on peut rester chez soi à ne rien faire » 😀

    1. Une fois, ma mère a répondu à la question « Quelle est votre profession ? » par « cent professions »
      C’est pas ça, le quotidien d’une mère au foyer, finalement ? 🙂

  5. j’ai une amie qui depuis une dizaine d’années travaille à un livre « sur les femmes »… ma seule réaction a toujours été que j’ai très envie de le lire!
    (comme prof, j’entends tout le temps « alors, bientôt les vacances? » et sa variante « alors, en vacances? »
    j’ai appris à réagir par un « oui oui » enthousiaste qui stoppe la conversation et en montre du même coup la pauvreté 😉

    1. Dix ans ! Elle doit en entendre, des commentaires…
      Eh bien, c’est vrai, c’est chouette les vacances ! 🙂 J’avoue que les horaires de professeur m’auraient bien convenus, mais j’estime que pour bien exercer ce métier, il faut être solide, avoir une sacrée patience et l’envie d’enseigner, ce n’est pas à la portée de tout le monde.

  6. Les question les plus fréquentes après avoir dit que j’écrivais : et cela marche ? Tu en as vendu beaucoup ? C’est dur de percer parce que n’importe qui écrit des livres maintenant! (Ce qui veut dire que tu ne fais rien d’exceptionnel et que tu es n’importe qui….) Ou alors, et tu racontes quoi dans tes bouquins ? C’est ta vie (comme si ta vie n’avait rien d’exceptionnel! ou si tu ne pouvais écrire que des choses vécues!)
    Alors je réponds : oui j’écris, non ce n’est pas ma vie et ce que cela me rapporte ne regarde que moi.Et si cela parait si facile et bien mettez-vous à écrire… Et là, subitement on reçoit la réponse suivante : oh la, je ne saurais pas par quoi commencer ! ou, oh je n’ai pas le temps!
    Il y aurait tant de choses à en dire! De quoi écrire un livre! MDR!
    Bisous

    1. C’est vrai que c’est une question qui revient, la prochaine fois, il faut répondre « Quel est ton salaire ? », vu le tabou à ce sujet en francophonie, ça devrait faire taire. 🙂

  7. J’ai eu droit à la 7, mais c’était gentillet, plus une manière de pouvoir se la péter à travers mes glorieux écrits. La 1, à laquelle j’ai répondu par un « oui » avec un sourire crispé. Et la 10, où j’ai dû (mal) résumer l’histoire. Enfin, la meilleure réponse à toutes ces phrases est encore de publier et de gagner en renommée. Et ça tombe bien, je m’y emploie 😉

  8. Et comme le dit Aspho, toi, tu es publiée! Mais il n’y a pas que des raseurs et des méprisants, il y a aussi des gens sincèrement intéressés, qui savent encourager et mettre de l’huile dans notre petit moteur. Et parfois, on en a bien besoin!
    Tes commentaires m’ont bien fait rire, Olivia. L’humour, ça sauve de tout ou presque, n’est-ce pas? 😉

    1. C’est vrai, heureusement qu’il y a ceux-là ! 😀 (mais ça ferait un billet moins drôle, en fait 😛 )
      Oh, ça, il en faut, de l’humour, dans ce domaine, je crois, et beaucoup d’auto-dérision.

  9. Je redoute par dessus tout la #10 ! Quelle horreur de répondre à cette question ! C’est pire que de se mettre à nue haha
    Pour le moment, j’ai été épargné pour les autres… sauf la question : « Tu as été publié ?? »

  10. Bonjour Olivia, Je me suis éloignée quelques temps de la toile pour diverses raisons et je ris de cet article. Ouf ! je n’ai jamais posé ce genre de questions et n’étant pas écrivain on ne me la posera jamais !!! mais la 4 me semble intéressante, regarde un peu les instincts meurtrier que cette simple phrase génère !!! 🙂 Finalement les questions idiotes sont une mine d’inspiration non ??? Belle journée à toi

  11. Tranquille. Je n’ai dis à personne que j’écrivais et que j’avais un blog… Un moyen comme un autre…

      1. Je plaide coupable! Ce n’est pas mon but… Pour le moment en tout cas! Continue, j’aime te lire. Même si je n’interviens pas beaucoup. À bientôt

  12. Bonjour, hier j’étais en dédicaces, dans une chaleur épouvantable, avec très peu de visiteurs et de lire ce matin votre article m’a fait du bien et m’a rafraîchi l’esprit car tous ces commentaires qui ont suivi prouvent l’esprit et la lettre du monde qui gravite autour des littéraires !
    La phrase qui m’énerve le plus c’est « ah c’est vous l’auteur » Comme si la petite blonde ne pouvait absolument pas l’être. J’ai une affiche avec ma photo et en-dessous « dédicacé par l’auteur ». Non ce n’est pas suffisant et ensuite on me dit « et alors ça marche pour vous, ma pauvre il y en a tellement » sous entendu d’écrivaillons. Surtout rester ZEN ! Le pire c’est celles qui vous disent « vous savez je ne lis jamais ». Et hier excédée (la chaleur) je lui ai répondu « et vous faites quoi là ». Elle m’a répondu « oh je me promène » Et sa connerie avec ! Par contre hier une lectrice m’a saluée chaleureusement (pour ne pas dire sauté au cou) et ne s’est pas offusquée que je ne la reconnaisse pas. Sapristi ! Elle est repartie avec une belle dédicace et le sourire.
    Je vais également rédiger un article sur mon blog sur vos derniers articles qui m’inspirent beaucoup ! Bonne journée qui s’annonce encore bien chaude !

    1. Ah oui, le « c’est vous l’auteur ? » avec un regard interloqué, j’ai déjà eu, parce que, bien sûr, une jeune femme toute menue et sage ne peut pas écrire un bouquin sanglant.
      Les lecteurs fidèles, c’est quelque chose qui n’a pas de prix ! 😀
      Hâte de lire votre article.
      Bonne journée.

      1. tu m’as fait rire ! Et sharon aussi, si tu savais comme on entend la phrase2 quand on est prof !
        par contre, je fais faire partie de tes prochains cadavres : on peut lire tes écrits où ????!!! (je sais, je sais, je suis déjà morte, dans des souffrances épouvantables ! epargne-moi les bêtes gluantes !!!)
        biz
        jeneen

        1. 😆 Mais non !
          C’est là que je me rends compte que je n’indique peut-être pas assez que je suis auteure et qu’on peut acheter certains de mes ouvrages ? Je devrais mettre une grande banderole, en fait ! 😉
          Ici : http://desirdhistoires.wordpress.com/ou-trouver-mes-ouvrages/
          Mais pour le moment, mon éditeur est en congé (c’est une asbl), il sera possible de commander dès septembre.
          Pour en connaître le contenu, tu vois le menu, en haut ? Y’a Bibliographie.
          Merci pour ton intérêt. 🙂

  13. Bon, alors, j’ai une super histoire pour toi et je suis certain, malgré tout ce que tu dis, que tu vas en faire un super roman. D’ailleurs, pour les droits, comment on va faire ? Hein ? Soixante pour toi, quarante pour moi ? Et après, fortune faite, je me paye enfin la mercemwrari de mes rêves !

    Alors ? Tu n’en crois pas tes oreilles, hein ! (enfin si tu lis avec tes oreilles)

    Chaque profession a ses raseurs mais j’imagine que la tienne en a une belle variété. Courage !

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s