Actualité, Coulisses de la langue

Comment tu t’appelles ?

Me voilà devant mon fichier word, ouvert sur une page blanche, prête à commencer la rédaction de mon nouveau roman (dont je vous parlerai prochainement). Fébrilité, j’ai envie de me lancer, je les vois, mes personnages, ils m’attendent, ils me sourient, me tendent la main et… Oui, mais ! Pourquoi ne se présentent-ils pas ? Pourquoi ne me disent-ils pas leur nom ? Je ne peux pas avancer sans ces éléments !

Normalement, cela se fait naturellement, mes personnages viennent avec sans que je m’en soucie, mais là, je ne sais pas pourquoi, c’est différent…

Nous avons vu que, pour beaucoup d’entre vous, utiliser les prénoms de vos proches n’est pas envisageable, alors, question suivante : comment faites-vous pour trouver LE prénom qui convienne (sans parler du nom de famille) ? Dites-nous tout !

Publicités

32 thoughts on “Comment tu t’appelles ?”

  1. Parfois les nom ou prénom me sautent dessus, parfois, je dois d’abord les décrire un peu, avant. Essaye de visualiser un détail d leurs vêtements ou de leur personnalité, ça te donnera peut-être un indice sur leurs noms. Ou alors, tu commence à avancer dans ton histoire et les noms viendront au fur et à mesure que tu avances. Ce n’est pas forcément primordial d’avoir un nom au début, le plus important c’est de visualiser tes personnages. Tu peux leur faire une fiche signalétique, ça peut aider. C’est ce que je fais lorsqu’un personnage essaye d m’échapper. 😉 Je note ses caractéristiques lorsqu’elles m’apparaissent.

    1. En fait, je les visualise et c’est vrai que pour un récit court, avoir le prénom dès le départ n’importe pas (d’ailleurs pas mal de mes courts récits ne comportent pas de noms), mais pour un roman, j’en ai besoin, parce qu’ils vont m’accompagner pendant plusieurs mois et il me faut ces informations dès le départ.
      J’ai commencé des fiches, mais c’est plus au cas où, car en réalité je consulte rarement les fiches que je ponds. 😆
      Je sais qu’il y a le son -A- dans le prénom de la femme, en tout cas…

      1. Moi non plus je ne consulte pas souvent mes fiches persos, mais ça m’aide d’en faire pour mieux les visualiser. Parfois c’est juste un détail, une moustache, ou une attitude, mais l’associer au perso, me permet de le décrire.

  2. En général, ils viennent directement avec les personnages principaux. Si ce n’est pas le cas, je suis parti pour des heures de réflexion à tourner et retourner les lettres dans ma tête. Je compatis 😛

  3. J’ai une application qui permet de trouver des prénoms pour les bébés mais aussi… pour les personnages! Après, pour le nom, je regarde une carte de France, l’annuaire. Je vois si ça sonne bien. J’ai du mal à commencer si je n’ai pas trouvé le nom qui va comme un gant au personnage. Et comme en général, il n’y a pas qu’un personnage, cette petite recherche peut prendre du temps! 😉

  4. Bonjour, pour moi le prénom est très important, parce qu’il devient mon compagnon des jours durant, il faut qu’il chante à mes oreilles, il faut qu’il danse devant mes yeux, il faut qu’il colle au personnage qui va habiter le roman. Dans ma trilogie provençale j’ai choisi des prénoms tels que « Charles », « Gustave », ‘Berthe », « Simon » mon chouchou. Et sincèrement mes lecteurs s’y sont très attachés.
    Où les trouver ? Dans la nature ou dans la mémoire mais jamais de prénoms pris dans la famille. Une fois dans un roman j’ai gardé un prénom sinon je n’aurais pas pu écrire ce livre mais il n’y avait aucun risque que la personne me lise.
    Bon courage pour la page blanche qui ne le restera pas longtemps bien entendu.

  5. Hé bien te voilà dans une belle galère ! Je n’ai pas de remède miracle sauf suivre l’inspiration du moment. Après j’ai une liste de prénoms fétiches que j’apprécie beaucoup mais les goûts et les couleurs…

    1. Je crois que je les ai (et finalement, ce serait l’homme avec des -A- et le prénom féminin n’en comporte aucun 😆 ).
      Mais donne-moi ta liste (par mp si tu préfères), que je vois si ça m’inspire, sait-on jamais… 😉

  6. Généralement je choisis pour le protagoniste principal un prénom que je choisis dans un premier temps de la façon suivante. J’ouvre au hasard le grand livre des prénoms que je possède et fermant les yeux, je pointe le doigt et regarde ce qu’il en sort. Ou alors je me sers de prénoms étrangers et ce de la même façon. Parfois je me couche en me posant la question du prénom et le matin je l’ai trouvé ou rêvé. j’évite au maximum les prénoms de mon entourage. Cela évite les quiproquos.
    Bisous
    Pourquoi pas tiré de pièces classiques comme Alceste ? Pas facile à porter cependant. Rires.

  7. Je bute aussi sur le choix des prénoms (je ne parle même pas des noms !).
    Soit j’utilise des prénoms les plus simples et courts possibles s’ils n’ont pas vraiment d’importance (des prénoms passe-partout comme Pierre, Paul, Marie,…). Ensuite, s’il me faut un prénom avec de la personnalité, je cherche sur Internet : « prénoms qui commencent par A », « prénoms qui finissent par A », « prénoms féminins bretons », etc… et je pioche là-dedans. Ensuite, je suis vigilante à la musicalité du prénom et, plus que tout je veille à ce qu’il colle à la personnalité du personnage. Si mon personnage est une clocharde, je ne vais pas l’appeler Priscilla. Si elle évolue dans la haute bourgeoisie, elle ne s’appellera pas Georgette. Si elle vit au XXIème siècle, je ne choisirai pas Cunégonde….
    Heureusement, quelquefois, certains prénoms s’imposent d’eux-même, et là c’est le bonheur !

  8. Parfois, cela vient tout seul, comme une évidence. Mais le plus souvent, je fais appel à un bouquin genre « choisir une prénom pour son enfant ». Je le feuillette, quand un prénom me plaît, je regarde l’histoire du prénom, sa signification … jusqu’à trouver le bon, jusqu’à me dire « voilà, c’est ça » !

  9. Ah, les noms ! Il faut croire que c’est une épreuve pour tout le monde. Personnellement, trouver le prénom des personnages principaux peut me prendre un temps fou – je joue avec les consonances, avec les syllabes, aussi à l’occasion avec les significations et les origines géographiques (http://www.behindthename.com/ est très pratique pour ça, mais en anglais…). Je suis moins maniaque pour ceux des personnages secondaires, sans quoi j’y passerais une éternité ! Je fais une liste de noms que j’aime bien sur le moment et je pioche dedans à ma guise.
    Mais l’épreuve ultime pour moi, bizarrement, c’est celle des noms de famille… Du coup, très souvent, mes personnages n’en ont pas. 😆

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s