Clins d'oeil

Lire, mais pourquoi ?

© Zsuzsanna Kilian | stock.xchng
© Zsuzsanna Kilian | stock.xchng

Il y a un peu plus de deux ans, j’avais posé la question « Ecrire, mais pourquoi ? » (j’y reviendrai, je pense, dans un prochain article).

Aujourd’hui, la question concerne la lecture – et touche un public plus vaste : pourquoi lisez-vous ? Désir d’évasion, de se faire bercer par de belles phrases, envie d’apprendre, pour analyser le style d’auteurs qu’on admire ? Les réponses sont multiples, expliquez-nous les vôtres !

Publicités

32 réflexions au sujet de “Lire, mais pourquoi ?”

  1. La curiosité de découvrir des histoires, des mondes, des visions … C’est toujours avec gourmandise que je lis. En fait, ma manière de lire rejoint beaucoup ma personnalité 🙂 En plus j’ai l’impression de voyager en toute liberté !

  2. La lecture, c’est pour moi une formidable façon d’éveiller mon imaginaire; quoi que l’on dise, on s’imagine toujours le ‘film’ du livre dans sa tête, on le rend vivant et on vit le livre. C’est aussi un formidable moyen … d’apprendre à écrire ! 😉 Voir et revoir les mots nous familiarise avec eux ! C’est un indispensable pour tous !
    Lire c’est aussi partager un moment avec l’auteur : si on a des auteurs préférés, c’est aussi parce que leur écriture nous parle, leurs mots nous touchent, leurs histoires et/ou ‘exposés’ nous animent et nous transportent dans un autre monde !
    Ce sont des émotions qui nous envahissent et comme une petite musique, les mots et tout ce que l’on a pensé ou ressenti en les lisant, nous bercent encore quand on a posé le livre.

  3. L’évasion et le rêve.
    Je veux m’évader vers un autre univers et les livres aident à ça.
    Le rêve, c’est plus pour donner soit l’envie de partager ces histoires, soit de m’emmener vers de profondes réflexions existentielles.

  4. Pour le ravissement des mots, pour la joie que cela procure, pour l’évasion, pour les sentiments dénoués, pour les émotions exaltées, pour les uppercuts, pour être surprise, pour être bluffée, pour la culture, pour l’amour des mots et des idées, pour, pour, pour… beaucoup de choses 😉 bisous ♥

  5. Pour les émotions que cela me procure. Amour de la lecture découvert dès l’ apprentissage avec une soeur aînée qui me lisait des histoires. Les seuls cadeaux que je voulais. Je retarde souvent le moment d’ ouvrir un livre que j’ ai TRES envie de lire parce que cela retarde le moment où je verrai le mot « fin » (Oui, je sais, j’ suis un brin givrée là-dessus !!!).
    Par contre, je peux rester des périodes sans ouvrir un livre si des tracas m’ envahissent l’ esprit.
    Le cauchemar pour moi ? la cécité …

  6. L’avantage de la lecture, contrairement à un film, c’est qu’on n’est pas complètement passif, malgré des apparences trompeuses (confortablement assise dans le canapé, quelques carrés de chocolat à proximité..). C’est notre imagination qui donne corps à tous ces personnages et ces situations que l’auteur tente de partager avec ses lecteurs. L’histoire n’existe plus uniquement sur le papier, mais dans la tête de ceux qui s’y sont plongés, car c’est une véritable immersion dans un autre monde. Bref, je lis pour m’évader. Quand je lis, je suis ailleurs, à un autre endroit, parfois à une autre époque, et j’y suis complètement, comme si j’étais absorbée par l’histoire (sauf si c’est un mauvais roman bien sûr…).
    En revanche, depuis que j’écris, j’ai la fâcheuse tendance à repérer certaines lourdeurs de phrases, à être à l’affût de ce qui pourrait être amélioré. Par moments, c’est un peu dérangeant. Au bout d’un moment, je n’y pense plus, heureusement…. Ça vous arrive à vous aussi de vous arrêter sur la forme plutôt que sur le fond ?

  7. Souvent je m’identifie et je vis à travers… Celle de toutes les vies que je pourrais jamais vivre; comme être un petit vieux, une indienne… Puis, portée par l’intrigue et l’écriture ensuite… Indéniablement !! L’ambiance enfin…

  8. Lire pourquoi ? Dans mon cas, lire beaucoup permet d’écrire. Cela permet de discerner les très bons ouvrages qui pourraient servir de modèle. Plus nous lisons, plus le savoir inconscient s’installe dans notre cerveau et sur la manière dont nous écrivons.Il faut même relire un livre qui nous a plu car lors de la première lecture nous sommes captivés par l’histoire mais les suivantes nous prêtons attention au style et au vocabulaire.

  9. Lire c’est comme boire, manger, dormir et respirer : vital, tout bonnement !
    J’aime les histoires, les vraies, pas les circuits autour d’un nombril, barbantes ! J’aime les vrais personnages, les destins, il y faut aussi du fond, social, politique, historique ou psychologique ( ou tout à la fois ) et bien sûr la qualité de la plume sans quoi tout est raté !

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s