Actualité

Je me rends…

Cela fait quelques semaines, voire mois, que j’hésite : ai-je envie de continuer à animer Des mots, une histoire, à écrire des articles pour ce blog, à lire les blogs des autres ? Je me suis, petit à petit, détachée de la blogosphère. Avant, je commentais. Puis je passais vous lire, sans laisser de petit mot. Et maintenant… maintenant je pense qu’il est temps de faire une pause, avant que la lassitude ne soit définitive.
Ma vie personnelle, mes soucis de santé (mon côté pudique me fait effacer les détails) n’ont pas aidé. En outre, j’ai repris la lecture, un peu abandonnée en chemin, ces derniers temps. Et j’écris beaucoup. J’ai également créé un atelier d’écriture en ligne, avec suivi personnalisé et corrections : Désir d’histoires.
J’ai donc décidé de mettre la blogosphère de côté, pour le moment, de ne plus en faire une obligation de lecture, d’écriture.
Je viendrai, peut-être, vous dire bonjour, de temps en temps. Je recommencerai l’atelier, car j’ai un peu le sentiment de vous abandonner, mais je ne sais pas quand. Je donnerai quelques nouvelles, parce que j’attends des retours d’éditeurs (on croise les doigts !). Je continuerai à alimenter ma page Facebook et je vous invite à y laisser des petits mots, ça me ferait plaisir.
Comme a dit l’autre, « I’ll be back ».
Et merci à vous, qui me lisez.

Publicités

60 réflexions au sujet de “Je me rends…”

  1. une pause est toujours une très bonne chose – et puis la santé, même sous contrôle, cela passe avant tout le reste – la blogosphère n’est pas une obligation, c’est quelque chose en plus pour partager avec d’autres, mais uniquement si on veut et quand on veut – je mets aussi régulièrement mon,blog en pause, car une lassitude s’installe ponctuellement – donc ne t’inquiète pas = nous t’attendons si tu le décides – prends bien soin de toi 😀

    1. Merci Niki. J’ai mis le temps avant de me décider, parce que j’ai vraiment la sensation d’abandonner les participants à l’atelier, mais c’est mieux ainsi. Quand je reviendrai, ce sera avec enthousiasme et envie, pas avec les pieds qui trainent. 🙂

  2. Et oui, nombre d’ateliers d’écriture qui ferment… la lassitude, le travail, la santé ont souvent raison de nos envies d’écrire à plus forte raison quand on anime et que les participants (surtout moi) ne sont pas très disciplinés. Ne te sens surtout pas coupable…
    Il y a eu une mode de genre d’écriture et cela passe.
    A bientôt
    et comme d’habitude j’offre mon sourire

  3. Tout à fait d’accord avec Sheherazade, on a tous besoin d’une pause à un moment ou un autre pour se focaliser sur ce qui est vraiment important pour nous. Ça reviendra tout seul si tu ne te forces pas. En attendant, je te suivrai sur Facebook ! 😉

    1. Je me rends compte, avec l’âge, que je dois rester concentrée sur un seul projet. Il y a encore deux ans, je n’avais pas de problème à mener de front romans et nouvelles, mais là, la fatigue (physique et nerveuse – élever deux enfants seule n’est pas facile tous les jours) a pris le dessus (pertes de mémoire, difficultés de compréhension ou de réflexion, je ne me reconnais pas). Donc je ne m’éparpille plus. 🙂

  4. Mieux vaut une maîtresse de cérémonie avec une réelle envie, une motivation sans bornes en effet. 🙂 la santé c’est important. Ça passe avant tout le reste. Je te souhaite bon courage! Et on se recroisera, je n’en doute pas.

  5. Chère Olivia bonjour,
    Je suis triste, car j’appréciais ton atelier qui nous manquera beaucoup, mais tu dois penser à toi, ta santé , en priorité, je te souhaite plein de courage, et de réussite littéraire. Nous sommes, avec toi, dans ces moments difficiles de la vie que nous traversons tous. A mon âge (74 ans), de la femme battante et aventurière, hyperactive, j’ai connu des moments très difficiles (embolie cérébrale sans effets secondaires mais « menaçante »! Quant au corps qui refuse la danse , le sport , la montagne et même la marche , c’est le début de la fin…
    Je te remercie pour ces bons moments passés avec toi , qui nous ont donné l’envie d’écrire plus que des textes , mais un livre…c’est très motivant pour survivre.
    Ne culpabilise, au contraire, nous te sommes reconnaissants de nous avoir consacré des moments de vie où tu souffrais, avec courage et gentillesse.
    Merci
    Bises
    Dan
    PS: Ton adresse Facebook?.La mienne :dan Tillandsia

    1. Bonsoir Dan, les moments les plus difficiles sont derrière moi, mais l’accumulation m’a laissée un peu… cassée. Et pour mieux rebondir, il faut que je me replie un peu sur moi.
      Merci à toi, pour ta gentillesse, tes messages toujours positifs.
      Je t’ai ajoutée sur facebook. 😉

  6. Olivia, je ne te remercierai jamais assez pour la création de mon blog. Nous devons respecter ton choix, très sage, penser à toi, d’abord. La santé passe avant tout. On voudrait toujours en faire plus, mais notre corps est là pour nous rappeler que lui aussi existe, a besoin d’être ménagé, et chouchouté.
    Pour ce qui est de l’écriture, pour moi du moins, j’écris tellement avec d’autres ateliers; d’ailleurs, un petit coucou sur facebook et nous te retrouvons.
    Bises amicales de Jacou
    A bientôt.

    PS: je vais trouver le temps d’écrire un petit quelque chose pour ce désir d’histoires.

  7. Coucou Olivia,
    Tu as raison de t’écouter, et puis il y a parfois des priorités dans la vie. Et ne t’inquiète pas pour nous, l’envie d’écrire ne nous quittera pas, nos histoires continueront malgré tout de s’épanouir et nous serons là quand tu reviendras regonflée à bloc 🙂
    Je te suis bien sûr sur facebook et te souhaite le meilleur pour tes projets.
    Je t’embrasse ❤

  8. Il faut que tout reste un plaisir. Repose-toi bien prends soin de toi, fais ce que tu aimes…un jour, tu reviendras. A bientôt peut-être. Je t’embrasse.

  9. Je crois avoir compris entre les lignes que cette pause risque d’être longue, très longue, voire très très longue.
    Une partie de moi est ravie : dès que quelqu’un prend soin de soi, c’est un moment de vie gagné. La blogosphère, c’est selon, elle peut servir à prendre soin de soi, tout comme elle peut être lassante, ou aussi, toxique.Tout dépend de la partie de soi que l’on y investit.
    L’autre partie de moi… aïe aïe aïe… ô (oh) frustration et déconvenue ! Pourquoi ne pas le dire, en effet ? Ce billet, ce jour, vous l’avez écrit au moment même où, d’un trait, les mots me sont venus pour écrire à mon fils, décédé à 22 ans, d’un cancer, le 1er décembre 2010. Je vous les transmettrai, ces mots, pour – hélas pour moi – la dernière publication « des mots, une histoire »… symbolique, n’est-ce pas ?
    Je vous remercie pour ce moment « magique » que j’ai vécu ce matin : c’était la première fois que je pouvais écrire à Pierre, mon enfant, depuis trois ans et demi.
    Gardez la vie.
    Martine

    1. Votre commentaire, Martine, me met les larmes aux yeux. Je ne peux qu’imaginer…
      Je suis heureuse que mon atelier ait pu vous « aider » à vous adresser à votre fils, et c’est grâce aussi aux participant-e-s, qui ont laissé un mot. Je lirai votre texte avec une émotion certaine.

  10. Bah, se sentir coupable de quoi?? C’est toi et ta vie personnelle qui comptent ! Tu as la chance et aussi le talent pour arriver à écrire, à aller au bout de projets et les faire publier…cela , vu de ma place, me parait être prioritaire au reste mais ce n’est que mon avis.
    Au début, le blog était un vrai médicament pour simplifier, il m’a permis aussi de croiser Isa, un vrai bonheur, et quelques autres de plus loin mais cela compte aussi. Aujourd’hui, je pourrais écrire pareil le début de ton article…je ne pense pas que le blog continuera très longtemps.
    Après je n’anime pas d’atelier et je reste confidentiel donc c’est peut être plus simple de stopper mais je crois qu’un blog est par essence éphémère et non durable, c’est comme l’amour passionnel.
    J’espère que tous tes soucis de santé seront également éphémères !!
    Bises Olivia !

    1. J’ai tendance à m’investir beaucoup quand je me lance dans quelque chose et abandonner me donne l’impression d’un échec. Mais rationnellement, je sais qu’il n’en est rien, j’ai aussi fait de belles rencontres grâce à mon blog, découvert de belles plumes grâce à l’atelier. Merci MTG ! 🙂

  11. Comme j’ai déjà écrit mon texte je vais le mettre en ligne aujourd’hui. Je comprends que la santé est primordiale. Moi-même je ralentis car la fatigue excessive et la charge du déménagement sont trop importants en ce moment.
    Je te remercie pour tous les bons moments passés à réaliser tes défis d’écriture. Cela va me manquer.
    Gros bisous

  12. Ne fais pas un pause trop longue, tu nous manquerais trop. 😦 Mais prends surtout soins de toi, on reste avec toi. 😀
    Je n’ai pas facebook, je ne pourrais pas y laisser de mots. 😦
    Bises 😀

      1. J’espère que ce ne sera pas trop long quand même. 😀 J’apprécie beaucoup les mots que j’ai découvert en visitant des blogs, et je te remercie d’avoir créer ce merveilleux atelier. 😀

  13. Ho je suis triste depuis ce matin, depuis que j’ai lu ton billet mais je comprends si bien… Moi aussi je fatigue certaine semaines, je ne suis pas sûre de continuer comme ça à ce rythme indéfiniment alors pour toi qui blogue depuis encore plus longtemps, plus ta santé qui se déglingue, je suis pour la pause ! Aussi longue fusse-t-elle ! Il faut te recharger, aller aux priorités et comme dit Mind, tu écris, tu es publiée alors garde ton énergie pour cette partie là de ta vie ! Les ateliers ? Je pense que nous ne sommes pas irremplaçables, il y en a d’autres et les agités du stylo le savent !!! Mais quand même, c’est avec ton atelier que j’ai commencé à ré-écrire (pour de bon) je ne l’oublie pas ! je n’oublie pas non plus que tu as été là du temps de ma quichitude totale en informatique pour voler à mon secours… Je ne suis pas toujours sur FB mais je te suivrai quand même et puis il y a les mails !
    Gros bisous, prends soin de toi surtout et retrouve l’envie avant de revenir !!! 😉

    1. Oh, Isa, ton commentaire me touche. Oui, il y a pléthore d’ateliers, c’est aussi ça qui m’a convaincu de faire cette pause.
      J’avais oublié, par contre, moi, que tu avais recommencé à écrire grâce à mon atelier, ça me fait plaisir de le (re)savoir. 🙂

  14. Je crois que nous passons toutes à un moment ou à un autre par cette phase de pause, c’est une bonne façon de laisser les choses décanter pour ensuite recommencer avec plaisir. Le mot plaisir étant à privilégier

  15. la blogosphère est dévorante parfois, du plaisir de nouvelles rencontres et des contraintes aussi
    étant soignante je comprend tes soucis de santé , fais ce qu’il te plait sans nulle autre contraintes
    j’ai beaucoup aimé te lire et écrire pour tes ateliers
    a un de ces jours peut être proches ou lointains c’est toi qui decide
    j’ai pris les mots et publirais cette fois ci
    amicales pensees

  16. bien sûr que tu nous manqueras, mais ta santé passe avant tout, ainsi que les choses qui te font vraiment plaisir!
    bonne route et bon rétablissement, Olivia
    bises

  17. Je crois que tout a été dit. Nous fonctionnons tous à l’envie et quand elle n’est plus là, c’est un au revoir, j’ai aussi abandonné la blogosphère par lassitude, pour ne pas tomber dans les obligations d’écrire, de lire. La vie doit être faite de plaisir.
    Je suis marri d’apprendre tout tes problèmes de santé et je te souhaite force et courage pour les affronter.
    Il semble que tu aies des occupations sûrement plus motivantes et correspondant plus à ton besoin d’écrire, ce qui n’est pas plus mal.
    Bonne chance pour tes projets.

  18. Au risque de rééter ce qui a déjà été dit: la santé avant tout. Prenez-soin de vous et surtout prenez le temps qu’il vous faudra. Merci pour ces beaux ateliers d’écriture. Vous m’avez redonné non seuleent le plaisir de créer mais aussi et surtout la chance de rencontrer une communauté où mon amour de l’écriture est compris, partagé et apprécié. Vous n’avez aucune idée de ce que cela représente pour moi. Encore merci et portez-vous bien. A bientôt!

  19. O h quel dommage !
    L a bonne santé est trop précieuse pour une belle vie
    I l faut prendre soin te toi et des tiens
    V as et revient quand tu veux
    I l faut en profiter et faire ce qui te plait
    A bientôt

  20. La décision n’a pas dû être facile, mais c’est important de s’écouter soi-même. Lorsqu’on fait les choses sous la contrainte, on les fait moins bien et on se décourage d’autant plus. Merci pour tout le temps et l’énergie que tu nous a consacrés.

  21. Bonjour, l’important c’est de prendre bien soin de toi. Un blog ce doit être avant tout un plaisir, et le partage. J’ai découvert ce blog il n’y a pas très longtemps, j’ai pris beaucoup de plaisir à participer à ces jeux d’écriture, A lire les textes des uns, des autres, et tes textes aussi. MERCI pour tous ces moments partagés. Et j’espère que la pause sera bénéfique. Au plaisir de se retrouver.

  22. Hello Olivia,
    Quand on sent que la Bloguo nous prend un peu la tête, mieux vaut s’en éloigner pour mieux revenir 😉
    Prends soin de toi, change ton horizon, fais ce qu’il te plaît.
    Ne te fais pas de soucis, il y a tout ce qu’il faut sur les blogs pour les boulimiques d’écriture 😆
    @ bientôt

    Gros bisous

  23. Je comprends, mon rapport à la « blogo » à été un peu curieux depuis le mois de mars, justement. entre détachement et frictions passionnelles, un peu en perte de repères et d’identité (Freud where are you) et comme tu vois je suis au fait de l’actualité, je découvre seulement que tu as fait une longue pause !
    Shame on moi !

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s