Créativité

Deux questions

En pleines corrections éditoriales de Mon ex se marie (et je suis invitée), j’écris un nouveau chapitre et j’ai voulu y intégrer les mots imposés de cette fois-ci. Voici donc un extrait de ce roman, qui sort le 10 juillet.

« Bonjour, en voilà un profil mystérieux, je suis intrigué. »
L’homme avait l’air plutôt avenant sur sa photo. Alexia voulut jouer un peu. « Je t’accorde deux questions auxquelles je répondrai sans détour. Choisis-les bien. »
Une minute passa. Puis un message s’afficha. « Est-ce que tu t’autodétruis après les deux questions ? Est-ce que ma première question compte comme une vraie question ? Zut, est-ce que je peux recommencer ? »Alexia pouffa. Ses doigts hésitèrent au-dessus du clavier, puis elle se lança. « La clémence du jury t’est accordée, tu peux recommencer. »
« Tu es sûre ? Raaah, je viens de perdre une question ! Bon… Est-ce que je te fais sourire, au moins ? »
« Non, je fais partie de ces gens qui mettent des émoticônes hilares mais dont le visage reste impassible en vrai. Oui, tu me fais sourire. »
« Je ne vais pas te faire l’affront de sortir l’expression, n’est-ce pas… #nobanalité »
Le hashtag amusa Alexia qui tapa sans réfléchir : « Andouille ! »
« Ah, direct les petits mots doux. Moi je veux bien, mais tu ne crois pas qu’on va un peu trop vite ? Si on continue comme ça, ce soir on va au théâtre, demain on adopte un canari et dans trois semaines, ivre d’amour, tu enfiles une robe blanche. »
« Trois semaines ? Mais ça ne me laisse pas le temps de planifier ! »
« Tu as raison, même moi je ne suis pas aussi organisé que ça. T’as vu comment j’ai placé une de mes qualités ? Pas un fantoche – un fanfaron, peut-être… »
Elle appréciait les reparties de son interlocuteur.
« Je suis plus intéressée par tes défauts, parce que, bon, apprendre devant l’autel qu’en fait tu te ronges les ongles des orteils, ça ne va pas le faire ! »
« Je suis scandalisé que tu oses penser une telle chose de ma personne ! Mes défauts ? Je ronfle, mais en contrepartie, je relève la lunette de la toilette. Je suis nul en travaux manuels, inutile de me demander de retaper une bicoque. Je n’ai pas le pied marin, mais j’endosserai un déguisement de matelot si tu me le demandes. »
Les phrases étaient arrivées les unes après les autres, à toute allure, ce qu’Alexia apprécia : il était vif, d’esprit et d’action. Un potentiel candidat pour l’accompagner au mariage ?

Les mots imposés : ivre – travaux – fantoche – matelot – esprit – théâtre – bicoque – allure

Les textes de Ghislaine, Adrienne, patchcath, Latmosphérique, Lilousoleil

Publicités

10 réflexions au sujet de “Deux questions”

  1. oups ma modeste contribution un peu déjantée… Je croyais que c’était à 20 heures que le gong sonnait
    lilousol.wordpress.com/2019/05/21/des-mots-une-histoire-chez-olivia-6-2/
    avec le sourire

  2. « Vif d’esprit et d’actions » voilà de bien bons critères, mais elle va attendre quand même un peu avant de penser au mariage, non ? 😉 Sera-ce un thriller ton nouveau roman ?
    Encore merci Olivia, les textes sont chouettes.

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.