Créativité

Marquée

Si d’aventure la sérénité se faufile, la vie se charge de me rappeler ce que j’ai perdu.
Hier, je flânais dans un parc, je me sentais bien. Une parenthèse apaisante dans les méandres de cette tristesse que je ne parviens pas à quitter tout à fait. Puis, au détour d’un sentier, j’ai croisé un de tes anciens collègues. J’ai remarqué à son regard qu’il me reconnaissait, sans parvenir à me situer de façon précise, j’ai vu son sourire se tordre un peu quand il a compris qui j’étais. Je déteste cette pitié que les autres essayent de cacher, personne ne sait s’il faut aborder le sujet. Alors j’évite l’indicible, j’éloigne les souvenirs, je parle de leurs projets, de la petite dernière qui zézaye dans sa poussette, de son interprétation toute personnelle du pépiement de l’oiseau. Oh, leurs soupirs de soulagement inaudibles, je les entends si fort. Une scène régulière, je devrais m’y faire.
Je suis celle qu’on plaint.
Marquée.
Brûlée par ton absence.

Les mots imposés : régulier – interprétation – indicible – méandres – souvenir – aventure – projet – zézayer – soupir 

Les textes de Dan Gazénia, Marlabisjamadrou, Guillemette, Célestine, Josée, Latmosphérique, Max-Louis

18 réflexions au sujet de “Marquée”

  1. On ne se remet jamais complètement de l’absence d’un être cher…
    Et avec ton talent, les mots prennent place dans la douleur comme s’ils en étaient pétris.
    Bravo !
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    PS désolée d’avoir laissé mon lien avec du retard hier.
    Bisous

    1. Jamais, même quand on pense que oui, même après des années, il y a toujours un moment où un souvenir va faire monter les larmes.
      Merci. 🙂
      Pas de problème, je l’ajoute alors quand je peux. 🙂

  2. Son chagrin est une plaie ouverte qui ne cicatrise jamais…En fait, c’est un « amour » qui vit en soi pour nous aider à survivre.car,cela permet de rêver aux doux moments, irremplaçables dans une vie qui s’achève…Je porte, côté cœur, des êtres que j’ai eu la chance d’aimer, d’autres sont « vides ». Sans souvenirs.C’est terrible, non? Ils terminent sans avoir connu la passion!
    De tout cœur avec toi.
    Dan

  3. Certaines personnes pensent parfois que la tristesse et la douleur de l’autre pourrait être contagieuse, d’autres se projettent sur une histoire qui leur serait insupportable à vivre… Ils ne savent pas quoi faire de leur malaise, évitent l’autre, sont maladroits dans leurs propos. Autant de comportement qui accentuent une douleur déjà tellement pesante…
    Ton texte est vraiment agréable à lire. Merci !

    1. Merci !
      C’est vrai que ce n’est pas facile de se comporter face à une personne en deuil. Je me souviens de l’une des institutrices de mon aîné, elle a perdu un (grand) enfant, encore étudiant. D’un coup. Ça m’a complètement bouleversée, et plus tard, quand nous discutions, c’était moi qui avais les larmes aux yeux, et elle qui prononçait de très belles phrases sur la perte, et j’étais extrêmement gênée de ne pas être capable de la réconforter, alors que j’aurais dû. Y repenser d’ailleurs me serre le cœur (c’était il y a six ans).

  4. C’est vrai qu’on ne sait jamais quoi dire… mais l’important, n’est-ce pas d’écouter? Très joli texte encore une fois!

  5. Bon jour,
    Il y a cette compensation vraie ou … hypocrite … surtout si la marque est inscrite comme un tatouage indélébile …
    En tout cas un texte d’une belle … empreinte 🙂
    Max-Louis

  6. Après avoir lu tous les textes, je peux comprendre comme il est dur de vivre sans ses « aimés ». A mon âge, je les ai tous perdus, et » les autres » m’ont « abandonnée » car il est vrai, quand on porte le chagrin immense d’avoir perdu une partie de son cœur, les autres ne savent comment exprimer leur compassion.Il est préférable de ne rien dire ou d’écrire , car on reste « à vif » à la moindre allusion de l’être aimé.je leurs dit : »chut », parlons d’autre chose…
    Alors, je l’ai fait revivre par l’écrit avec bonheur et là, je souris!
    Bises d’une « mamie » de bientôt 80 ans!, mais qui reste une battante.
    Dan

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.