Créativité

D’une couverture à l’autre 1

Avec un bâillement, Anaïs referma le livre. Elle avait envie de connaître la suite des aventures de Tia, jeune et jolie fée, mais elle était épuisée et devait se lever tôt le lendemain. Elle devait être prête à affronter son patron, même si elle aurait préféré se faire épiler que de subir encore sa logorrhée insupportable.
Après en avoir admiré la couverture, elle posa l’ouvrage en haut de la pile de livres – romans d’amour, de science-fiction, pastiches, essais – dans le panier sous sa table de chevet, éteignit la lampe.

La secousse propulsa Tia en avant, elle se retint à une chaise, qui tomba avec elle. Un tremblement de terre ? Mais la saccade ne s’arrêtait pas, pire, s’intensifiait. Tia se rendit brusquement compte que la maison penchait, de plus en plus. Elle roula sur le sol, son ukulélé la percuta, puis elle fut propulsée par la fenêtre ouverte dans le jardin ensoleillé où elle rebondit avec un cri de douleur. Se sentant glisser, elle tenta de se raccrocher aux plantes, aux herbes – en vain. Ses ailes transparentes et irisées se déployèrent, mais trop tard. Son hurlement cessa lorsque, soudain, il fit nuit et que le monde arrêta de tanguer. À quatre pattes sur des feuilles mortes, Tia leva la tête. Incrédule, elle constata qu’elle se trouvait dans une forêt. Un croissant de lune, dans un ciel sans nuages, semblait la narguer.
Une main posée sur l’écorce d’un arbre, elle se mit debout. Elle n’avait aucune idée de l’endroit où elle se trouvait, avait l’impression d’être tombée dans un univers complètement différent du sien. Rien d’un rêve fantasque, plutôt un cauchemar insondable.
Où aller ? Que faire ? La crainte s’insinua en elle petit à petit tandis que les craquements et les chuintements végétaux allaient en grandissant. La gorge nouée, Tia s’obligea à prendre plusieurs grandes respirations, surtout, ne pas s’enliser dans la peur.
D’un coup, ce fut le silence.
Un silence spectral, angoissant.
Un silence précédant le tumulte.
De nulle part surgit un jeune homme aux cheveux ébouriffés, mine d’hurluberlu qui parut tout aussi surpris qu’elle de la trouver là. Il ouvrit la bouche pour lui poser une question, jeta un coup d’œil par-dessus son épaule et cria :
— Pas le temps de faire connaissance, viens !
Il lui saisit la main et l’entraîna à sa suite.
Trébuchant, Tia s’accrocha à lui et ses jambes obéirent à son ordre mental « Cours ! » Elle tenta bien de regarder en arrière pour savoir ce qu’elle fuyait, en vain : impossible de percer la noirceur de la forêt. Et puis, les bruits gutturaux qu’elle percevait au loin ne lui donnaient finalement pas tellement envie de découvrir leurs poursuivants.
Elle glissa sur de la mousse, fut rattrapée de justesse par le jeune homme qui dit :
— Purée ! Je pense que nous les avons semés. Ils ne sont pas très rapides. Le problème, c’est qu’il y en a partout et qu’ils peuvent débarquer devant nous n’importe quand.
— Qui ça, ils ?

Les mots imposés : hurluberlu – pastiche – s’enliser – épiler – logorrhée – fantasque – purée – soleil – ukulélé – panier

Les textes de Ghislaine, patchcath, Dan Gazénia, lilousoleil, Oncle Dan, shirshasana, Quatisis, Guillemette, Sandra, latmosphérique, jamadrou

21 réflexions au sujet de “D’une couverture à l’autre 1”

  1. Tu nous ouvre la porte d’un monde de fées et de trolls. J’ai très envie de franchir cette porte…

  2. Je vois (1) donc je me dis qu’il y a une suite…et ça me plait Olivia.
    Rêve, réalité, où se trouve la limite?
    Et puis oui qui sont ils??
    Autant de mystère qui tient en haleine

Prenez votre plume...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.