Des mots, une histoire

Pour celles et ceux qui ignorent ce qu’est Des mots, une histoire, c’est un atelier d’écriture que j’ai animé pendant quatre ans sur ce blog (d’abord sur mon précédent blog, Désir d’histoires). J’adore les contraintes des jeux littéraires. Petite, je m’amusais à ouvrir le dictionnaire, y piocher une douzaine de mots, au hasard, pour ensuite rédiger un texte.

Des mots, une histoire, que j’ai inauguré en septembre 2010, suivait à peu près le même principe : tous les lundis (pendant plus de trois ans, puis un lundi sur deux les derniers mois), je récoltais des mots. Ce sont les internautes qui, s’ils le désiraient, laissaient un terme en commentaire, d’après certaines instructions, qui ont évolué avec le temps. Il s’agissait ensuite de rédiger un texte comprenant ces mots imposés. Ce récit était publié le samedi matin de la même semaine.

Comme il ne m’était pas possible d’animer l’atelier pendant l’été (vacances scolaires), l’une des participantes, Asphodèle, en avait pris le relais. Par la suite, nous avions convenu qu’elle l’organiserait sur son blog à chaque congé scolaire, sous le nom Les plumes. Quand j’ai arrêté, en septembre 2014, elle l’a animé à temps complet, jusqu’en 2016.

J’ai pu constater qu’il y avait une certaine nostalgie autour de cet atelier (Emilie a repris le concept en janvier 2019) et j’ai donc décidé d’en faire la nouvelle version.

Concrètement, pour cette nouvelle version, comment ça se passe ?
Récolte des mots le lundi. Vous laissez un mot en commentaire, celui qui vous passe par la tête.
Le terme doit figurer dans le dictionnaire, et ce afin d’éviter toute discussion. Merci de ne pas proposer du jargon médical, juridique ou autre, le but est de prendre du plaisir en écrivant, pas de se torturer pour parvenir à caser le mot. Les verbes peuvent être conjugués.
Le texte doit être rédigé pour le vendredi.  Il n’y a pas de longueur minimale ou maximale requise, mais ne perdez pas de vue que la lecture sur un blog lasse plus rapidement qu’en version papier.

Toute personne désirant participer et écrire un texte avec ces vocables est la bienvenue. Dans ce cas, n’oubliez pas de me faire parvenir le lien de votre texte, au plus tard la veille de la parution (et pas le soir), je me ferai un plaisir de le placer à la suite de mon texte. J’ajouterai les liens des retardataires quand je les verrai.

Et n’hésitez pas à insérer, avant ou après votre texte, le logo ci-dessus !

 

 

 

 

Publicités