Actualité, En coulisses

Il a un titre !

Je n’ai pas encore parlé de la rédaction de mon dernier roman sur ce blog. Mieux vaut tard que jamais, car il est terminé ! Il est déjà passé entre les mains de mon premier bêta-lecteur, qui l’a apprécié (un miracle quand on sait qu’il est féru de SFFFH et clairement pas amateur de romance contemporaine ou chik lit – non, je ne sais toujours pas dans quelle case mettre ce bouquin), et a ri à plusieurs reprises. Lire la suite « Il a un titre ! »

Publicités
Actualité, Parution

Passion dévorante in Clair/Obscur

Passion dévorante-ClairObscurLe nouveau numéro de la revue québecoise Clair/Obscur est paru, et l’une de mes nouvelles, Passion dévorante, figure au sommaire.

En bref : Lucas offre une merveilleuse surprise pour l’anniversaire de sa compagne, obsédée par les sirènes…

Un extrait : « La main crispée contre ma poitrine, je continue. Une nouvelle porte, avec une pancarte sobrement intitulée « Loge ». Ça doit être là. Quelque chose me retient de frapper. Peut-être le silence que je perçois derrière le bois. Le plus doucement possible, je tourne la poignée ronde. J’entre. Un pas, puis deux. »

Pour le commander, c’est ici.

Encore une fois, en compagnie de Thomas Baronheid.

Actualité, Parution

Cher monsieur l’anthologiste in Ténèbres 2016

ténèbresOn m’avait dit que figurer au sommaire de l’anthologie Ténèbres n’était pas évident. Alors, bien sûr, je me suis lancée le défi d’y être. J’ai envoyé deux ou trois textes qui dormaient dans mes dossiers, aucun n’a convaincu. L’anthologiste, forcément amateur du genre et très grand lecteur, m’a dit qu’il voulait être surpris. C’est ainsi qu’est née l’idée de Cher monsieur l’anthologiste…

Résumé : Patrick, anthologiste, est encore contraint à refuser une nouvelle d’un aspirant écrivain qui le bombarde de textes. Mais cette fois, son interlocuteur le prend mal, très mal. De menaces en messagerie piratée, Patrick perd le contrôle des événements, tandis que le passé, laid et réjouissant à la fois, resurgit. Lire la suite « Cher monsieur l’anthologiste in Ténèbres 2016 »