Clins d'oeil

Tourbillons de livres

Lire, c’est se plonger dans un tourbillon de mots, c’est se laisser emporter par le vent de l’imaginaire.

Des voyelles et des consonnes, qui volètent, tourbillonnent et s’accolent.

Des histoires qui font la ronde, des récits qui se télescopent…

Et chez vous, elles sont sages ou audacieuses, vos étagères ?

Image trouvée sur Bookshelf Porn.

Publicités
Clins d'oeil

Lisez, c’est ouvert…

Ouvrir un livre, c’est ouvrir une porte sur un nouveau monde.

Dans un univers bleu ou jaune, tendre ou dur, délirant ou sérieux, mais toujours inconnu qu’il nous tarde de découvrir.

Venez, ne soyez pas timides, entrez, évadez-vous !

Images trouvées sur Bookshelf Porn.

Clins d'oeil

Des pages jaunies

© Mietitore | Dreamstime.com

Je suis une lectrice assidue, ce n’est un secret pour personne. Et j’aime les livres en tant qu’objets. Ceux je préfère sont les vieux, jaunis, craquelés ou aux pages fines et joliment ourlées d’or, avec leur couverture de cuir rigide sur laquelle j’aime glisser les doigts. Pour beaucoup, c’est l’odorat qui joue, pour moi, c’est le toucher et la vue.

Je trouve qu’une pile de livres anciens forme un bel élément de décoration, sur une bibliothèque, par exemple, devant les livres de poche. Car ceux-là, je ne les lis pas, j’ai trop peur de les abîmer. Autant je manipule les nouveaux livres sans attention particulière – oui, j’avoue, je corne les pages, je corrige les fautes d’orthographe (de ceux qui m’appartiennent, précisons-le), un livre, ça doit vivre ! – autant je manie les vieux ouvrages avec délicatesse.

J’ignore pourquoi ils me fascinent à ce point, reflet d’un monde révolu, nostalgie à l’heure de la production d’usine ? J’imagine un pan de mur recouvert de vieux grimoires, de toutes les tailles, aux belles couleurs, aux titres sculptés… un jour, peut-être…

Et vous, aimez-vous ces vieux exemplaires ?