Actualité, Parution

L’étreinte des vagues chez Nisha Editions

letreinte-des-vaguesSortie aujourd’hui de L’étreinte des vagues (réédition donc de @Sirène dans la collection Feel good) !

Florian Senay, trentenaire charmant, incapable de garder ses conquêtes.
Rebecca, libraire à fleur de peau, douce mais résolue.
Elle, est obstinément attirée par Florian qui ne la voit que comme une amie.
Lui, est subjugué par la mystérieuse et célèbre écrivaine Michaela Dauclair.
Rebecca ne sait plus quoi faire pour attirer l’attention du jeune homme, lui-même bien trop occupé à imaginer sa rencontre avec le phénomène Michaela.
Mais une question se pose : les rumeurs au sujet de la star sont-elles fondées — désire-t-elle réellement quitter le monde terrestre pour devenir sirène ? L’auteure à succès, recluse dans sa propriété entourée de multiples piscines sera au centre de tous leurs problèmes.

Envie de lire le premier chapitre ? Cliquez !

Quelques chroniques sont déjà en ligne (si vous cliquez sur le lien, vous en découvrirez des extraits uniquement et ce, pour ne pas spoiler bien sûr). Si vous ne les avez pas déjà lues, retrouvez ici des interviews.

Pour l’acheter, rendez-vous sur le site de Nisha, qui vous redirigera vers les différentes plateformes de vente ou librairies (12,99€ papier-broché). Le roman est aussi disponible en e-book, en version normale et en version coquine.

Actualité

Il a un titre !

Je n’ai pas encore parlé de la rédaction de mon dernier roman sur ce blog. Mieux vaut tard que jamais, car il est terminé ! Il est déjà passé entre les mains de mon premier bêta-lecteur, qui l’a apprécié (un miracle quand on sait qu’il est féru de SFFFH et clairement pas amateur de romance contemporaine ou chik lit – non, je ne sais toujours pas dans quelle case mettre ce bouquin), et a ri à plusieurs reprises.
Quant au verdict de ma deuxième bêta-lectrice, il est positif aussi : « (…) j’ai bcp apprécié le mélange des genres, j’aime toujours l’érotisme torride et allié aux codes de la chick lit (bien respectés), ça fonctionne plutôt pas mal ! La construction est précise, de même que l’écriture, comme d’habitude. Concernant l’héroïne, j’ai aimé qu’elle ne soit pas cliché, elle plaît mais sans être non plus le canon absolu (…). Concernant les rencontres sur le net, c’est criant de vérité et très réaliste, ça sent le vécu, c’est drôle, et c’est bien. (…) » Elle m’a indiqué deux points qui mériteraient d’être développés et son avis rejoint ce que je pensais : c’est rassurant de voir que je suis capable de déceler les failles dans mes textes. Il ne reste plus qu’à y remédier, mais j’attends d’abord le retour de ma dernière bêta-lectrice, pour effectuer toutes les modifications en une fois.
Ce roman a enfin trouvé un titre (clin d’oeil pour celles et ceux qui me suivent sur Facebook) : Mon ex se marie (et je suis invitée).

J’ai également commencé les corrections éditoriales de L’étreinte des vagues (à paraître en septembre – Nisha Editions), qui devraient être terminées pour juin. J’attends la suite des suggestions de mon éditrice.

Pour le moment, je travaille sur plusieurs nouvelles, destinées à des AT – deux sont finies, une est en correction. Je développe également la trame de deux prochains romans (un récit contemporain et un de fantastique) et garde dans un coin de mon esprit une idée de romance.

Et vous, quels sont vos projets ?

Actualité

Contrat signé pour L’étreinte des vagues !

DSC06295L’étreinte des vagues est un roman un peu particulier, né par étapes.
Tout d’abord, j’avais participé à l’atelier d’écriture de Skriban, qui nous demandait d’écrire ce que nous aurions rêvé être dans une autre vie. J’avais quelque peu contourné la consigne et avais écrit un article au sujet d’un roman d’une écrivaine rêvant d’être sirène.
Ensuite, lorsque Flammarion et Welovewords ont lancé un concours comédie romantique, j’ai intégré ce mini article dans un texte plus long. Les organisateurs ayant apprécié (mais pas sélectionné) le début du roman, j’ai décidé d’en continuer la rédaction. Lire la suite « Contrat signé pour L’étreinte des vagues ! »